Histoire du parachutisme et de l'ACPS

Histoire du parachutisme et de l'ACPS

Ce qui suit est une liste chronologique d’événements reliés au parachutisme tout au long de l’histoire, au Canada et dans le monde. S’il y a des erreurs ou des omissions, SVP indiquez-les à l’ACPS

Écrit par: Jim Wilson

Traduction en 2008 par: André Lemaire

 

852 Armen Firman saute d’une tour à Cordoue Espagne en utilisant une voile tendue par des haubans en bois pour arrêter sa chute et s’en tire avec des blessures mineures.
1306 Des acrobates chinois attachés à une sorte de parachute sautent à partir de tours
1470 L’historien Lynn White découvre un manuscrit italien anonyme qui décrit des concepts de parachute, un est similaire à celui de Léonard deVinci et l’autre provient de la même époque
1483 Léonard de Vinci conçoit un parachute en forme de pyramide dont plusieurs caractéristiques sont encore utilisés aujourd’hui. Il n’y a pas de preuve que ce concept ait été testé
 
1590-1690 Galilée et Newton découvrent le principe des vitesse de chute et le principe de la vitesse terminale lors d’une chute
1595 Fausto Veranzio saute d’une tour à Venise en utilisant un cadre recouvert de toile et atterrit en toute sécurité
 
1783

Louis Sébastien Lenormand fait des expériences afin d’utiliser un parachute pour s’échapper d’un édifice en flammes. Il construit son propre parachute et saute avec succès de la tour de l’observatoire de Paris. C’est lui qui a inventé le nom  « parachute ».

Jean-Pierre Blanchard commence à faire des expériences de saut en parachute avec des animaux y compris son propre chien, placé dans un panier attaché au parachute

1785 Après des tests satisfaisants avec des parachutes, Jean-Pierre Blanchard saute lui-même. Il fait ses sauts en Angleterre. Son saut le plus fameux est un saut de 2400 m
1797 Jacques Garnerin fait sa première descente en parachute. Son parachute est attaché à une montgolfière alors qu’il se trouve dans un panier suspendu au parachute. Il se détache de l’aérostat à 600 m (2000 pieds) au-dessus de Paris et atterrit en toute sécurité. Son parachute a la forme d’une ombrelle, le premier avec cette forme alors que les autres étaient faits en forme de pyramide. Ce qui est assez révolutionnaire est que le parachute n’était pas constamment ouvert. Son type de parachute subit de fortes oscillations dues à la compression de l’air
 
1799 L’épouse de Garnerin, Jeanne-Geneviève Garnerin devient la première femme à effectuer un saut en parachute. Elle effectue des sauts de démonstrations partout en Europe comprenant un saut de 8000 pieds en Angleterre
1802 L’ami de Garnerin, Lalande résout le problème des oscillations. Il découvre qu’il est nécessaire pour la stabilité qu’il y ait un trou au milieu du parachute. La modification fut faite et le problème résolu.
1804 Un Français nommé Bourget utilise un parachute pliable alors qu’il saute en Allemagne. Jusqu’ici les parachutes étaient faits avec un cadre en bois qui les gardait ouvert
1808 Un aéronaute polonais, Kuparento, saute d’une montgolfière au-dessus de Varsovie et devient le premier homme à avoir la vie sauve à l’aide d’un parachute
1837 Avec Robert Cocking survient le premier accident mortel quand son parachute en forme de cône se dégonfle après un saut de 1700 m
 
1885 Thomas Balwin, un américain, introduit un parachute en soie pliable aux É-U. Tous les parachutes précédents avaient une forme rigide. Ceux qui sautaient dans les démonstrations gardaient tout secret ce qui fit que les développements des parachutes au cours de l’histoire pouvaient se faire séparément à des temps différents
1887 Thomas Balwin invente le premier harnais pour parachute
1890

Deux sauteurs de démonstration allemands, Paul Letteman et Kaethe Paulus effectuent pour la première fois un saut avec un parachute plié dans un sac

Leo Stevens effectue un saut en parachute à Niagara Falls. On a dit de lui qu’il avait tout juste évité le ravin des chutes

1895 Leo Stevens fait un saut à Montréal et on dit qu’il a attérri sur une des flèches de la cathédrale Notre Dame. Il semble que Stevens aurait pu avoir quelque problème de précision
1903 Les frères Wright effectuent le premier vol en avion à moteur et le parachute commence à se développer rapidement.
1908

Leo Stevens conçoit un parachute dont l’ouverture peut être déclenchée par le sauteur qui tire sur une corde. Son parachute comporte 16 suspentes en chanvre de 15 pieds de long ainsi que 2 suspentes centrales de 13 pieds pour augmenter le diamètre efficace ou projeté

Bobby Leach effectue une descente en parachute d’une arche de pont de 200 pieds de hauteur devant 3000 spectateurs et devient la 4ème personne à faire cette démonstration. Le parachute était attaché à un poteau dressé au centre du pont tandis que Leach s’asseyait sur une petite plate-forme. Le vent décrocha le parachute de son point d’attache, emporta le parachute deux fois avant que Leach puisse faire son saut. Cette acrobatie fut effectuée en utilisant un parachute fait par Leo Stevens suite à deux annonces importantes. Leach gagna 150$ pourr effectuer ce saut.

1910 Le principe de l’extracteur est inventé par Pinto, un inventeur italien
1912

Thomas Benoist voulu promouvoir le saut en parachute à partir d’un avion. Le capitaine Albert Berry fut le sauteur en parachute professionnel qui releva ce défi. Le 1er mars, Berry sauta du biplan de Benoist (un avion Pusher) et fit un saut de démonstration au lieu dit « Jefferson Barracks » À St Louis. Ce saut fut renouvelé le 10 mars

Leo Stevens eu l’occasion de démontrer le « life pack » avec son sauteur d’essai Rodman Law. Le saut s’effectua à partir d’un hydravion. Ce fut la première fois qu’un hydravion était utilisé pour un saut en parachute. Avant cet événement, la même année, Rodman Law effectua un saut en parachute avec une sangle d’ouverture automatique (SOA) à partir de la torche de la statue de la liberté à New York. Il sauta aussi à partir du pont de Brooklyn ainsi que du « Banker’s Trust Building »

 

Grant Morton fut probablement le premier homme à sauter d’un avion. Cela se fit à partir d’un avion « Wright model B » au-dessus de « Venice Beach ». Morton eut un saut difficile et la foule de spectateurs fut désappointée. Il reçut un contrat pour effectuer le premier saut au Canada mais ne se montra jamais

Un américain, Charles Saunders, effectua la première descente en parachute au Canada à partir d’un avion biplan « Wright ». Il décolla et atterrit à Hastings Park, à Vancouver C.B. alors que s’y tenait un spectacle aérien

1913

Georgia « Tiny » Broadwick devint la première femme à sauter d’une machine volante en mouvement

Stefan Banic de la Slovaquie enregistra le brevet du premier parachute moderne

1914 Georgia « Tiny » Broadwick, une cascadeuse américaine devint la première personne à effectuer une chute libre. La sangle d’ouverture automatique ou SOA était prise dans la queue d’un avion d’entraînement, un « Martin » lors de son 4ème saut. Elle coupa la sangle et déclencha elle-même l’ouverture du parachute en tirant sur la SOA restante. Elle fit la demande pour être reconnue comme la personne ayant effectué le premier saut en parachute en utilisant un déploiement déclenché manuellement. Malheureusement, cette demande fut contestée (par la suite elle effectua plus de 1000 autres sauts)
 
1916

Les avions commencent à être équipés de parachute donc les pilotes ont maintenant la possibilité d’avoir la vie sauve en cas de danger.

L’utilisation du parachute commence à croître en popularité. Certains sauteurs français commencent à sauter pour le plaisir.

1919

Leslie L. Irvin effectue la première chute libre militaire en sortant à une altitude de 450 m ou 1500 pieds au-dessus de McCook Field en Ohio. Il utilise un parachute plat circulaire de 28 pieds de diamètre plié dans un conteneur à 4 aiguilles et saute ainsi d’un avion biplan, un de Havilland DH-9

Frank Ellis, un pionnier bien connu de l’aviation canadienne, utilise un parachute emprunté de Leslie Irvin pour effectuer le premier saut fait par un canadien au Canada. Le 4 juillet, M.Ellis sort d’un avion, un Curtis JN4 « Jenny », piloté par Don Russell au-dessus de Crystal Beach en Ontario. Il atterrit dans le lac Érié en utilisant une chambre à air de pneu pour dispositif de flottaison et est recueilli par un bateau de plaisance

 
1922 Le CATERPILLAR CLUB est formé. Pour y être admis, l’exigence est simple : toute personne qui a sauté d’un avion en détresse à l’aide d’un parachute devient membre. Plus tard cette année-là, Leslie Irvin accepte de donner une épinglette en or à toute personne qui a eu la vie sauve à l’aide d’un des ses parachutes
 
1926 James Clark effectue le premier saut en parachute avec caméra
1927

La compagnie Security Parachute Co. s’établit comme Johnny’s Parachute Loft à l’aéroport d’Oakland.

La compagnie Switlik commence à produire des parachutes à Trenton au New Jersey

1929 Le système de libération du harnais « quick release » est breveté en Angleterre qui fait que la libration du harnais se fait en un seul point
1930 Les parachutistes sportifs soviétiques participent à des compétitions de précision à l’atterrissage lors de festivals de sport en URSS
1934 Stanley Switlik et George Palmer Putnam, le mari d’Amelia Earhart, contruisent une tour de 115 pieds sur le terrain de la ferme de Stanley dans le comté Ocean. Cette tour sert à entraîner des aviateurs au parachutisme; le premier saut publique effectué de cette tour a lieu le 2 juin 1935 par madame Earhart
1935

La première tour pour un largage libre avec parachute est bâtie à Hightstown au New Jersey. Cette tour a 125 pieds de hauteur.

L’avion DC-3 vole pour la première fois

1936 L’URSS possède déjà 559 tours d’entraînement et 115 centres d’entraînement de saut en parachute
1937 Le bimoteur Twin Beech effectue son premier vol
1938 La compagnie Pioneer Parachute Co. est établie et Floyd Smith met au point un tout nouveau concept de parachute. Le NYLON est inventé par la compagnie Dupont
1939 Durant l’hiver, les militaires utilisent pour la première fois une unité de parachutistes appelée Paratroopers
1940

Les troupes aéroportées allemandes prennent d’assaut le fort d’Eben Emael en Belgique, le fort considéré imprenable fut pris par surprise et ainsi une brèche fut ouverte pour l’invasion des troupes allemandes dans ce pays

La première section de test de l’armée aéroportée des ÉU invente l’expression GERONIMO que le soldat doit crier en se lançant d’un avion. Plus tard l’expression fut abandonnée pour celle du décompte « mille et un, mille et deux…etc »

1941 Les avions allemands larguent 14000 parachutistes militaires sur l’île de Crête
1942 Le lieutenant I.M.Chisov à bord de son Ilyushin 4 fut attaqué par 12 Messerschmidtts. Chisov sauta de son avion à 21980 pieds avec l’idée de déclencher son parachute à 1000 pieds afin d’éviter ses ennemis au-dessus de lui. Il perdit conscience et ne put déclencher son parachute. Il atterrit sur le bord d’un ravin couvert de 3 pieds de neige. Il se réveilla 20 minutes plus tard avec une entorse à la colonne vertébrale et un bassin fracturé
1944

Des assauts majeurs par des troupes américaines de la 82ème et de la 101ème divisions aéroportées et de leur alliés précèdent de plusieurs heures l’invasion de la France occupée par les Allemands

Frank Derry ajoute les fameux « Derry slots » à des parachutes de 28 pieds déclassés par les militaires pour soutenir l’inventaire des services forestiers. C’était la première fois que des parachutes des surplus de l’armée étaient modifiés pour plus de contrôle

Le sergent aviateur Nicholas Alkemade fit un saut sans parachute qui n’était pas prémédité quand il fit une sortie d’urgence de son avion Lancaster abîmé par l’ennemi. Il tomba ainsi de 18045 pieds et survécu sans l’aide d’un parachute. Des pins et de la neige légère au sol amortirent sa chute

1945

Six cents parachutistes américains de la 11ème division aéroportée rescapèrent plus de 2100 prisonniers américains, britanniques et hollandais quelques heures avant qu’ils soit prévu d’être tués par les Japonais qui les retenaient prisonniers. Ceci se passait à Los Banos aux Philippines

Francis M. Rogallo invente l’aile en delta ou « Parawing »

1946

Le concept d’un parachute circulaire dirigeable est développé en Angleterre

Plusieurs clubs de parachutisme prennent naissance au Canada fondés par des personnes ayant été impliquées dans le parachutisme militaire durant la IIème guerre mondiale. Le manque de connaissances et d’enthousiasme firent qu’ils furent démantelés peu après leur débuts.

1947 Alden Y. Warner et Wilbur J. Craven conçoivent le système de libération du parachute Capewell. Avant cette invention, les parachutes n’étaient pas faciles à détacher du harnais et les grands vents furent la cause de mortalité chez des parachutistes qui avaient été traînés au sol.
1948

Le « Ste Catharines Parachute Club », le plus ancien club de parachutisme au Canada encore existant et précurseur du « Parachute Club of Canada », fut formé.

La FAI, agissant à la demande d’un parachutiste pionnier américain, M. Joe Crane, met sur pied le « International Parachuting Committee » ou IPC afin d’établir des lignes de conduite pour homologuer les records internationaux de parachutisme similairement à ce qui existe pour les autres sports aéronautiques

Léo Valentin, l’homme-oiseau français perfectionne les bases de la chute libre contrôlée et peut accomplir ainsi des tournants et des tonneaux en chute libre. Il y a eu plusieurs cascadeurs américains capable d’une chute libre contrôlée dans les années 1930 mais ils étaient généralement très discrets sur les ficelles du métier

1949 Red Grant, le dernier des hommes-oiseaux fait son premier saut avec des ailes de « chauve-souris » et continue à les utiliser jusqu’en 1960
1951

Les premiers Championnats Mondiaux de Parachutisme sont tenus en Yougoslavie. Cinq nations européennes y participent

Le parachutisme devient un sport international

1956

Le « Parachute Club of Canada » (PCC) est mis sur pied pour le contrôle et l’avancement du sport du parachutisme au pays. Le premier président est M. L.G. Buton

L’Homme-oiseau français Léo Valentin se tue quand les ailes de sa combinaison d’homme-oiseau frappent la queue de l’avion

1957

Le premier parachute (Jacques A. Istel) basé sur le principe de Bernouilli fabriqué en plus avec un tissu à zéro porosité est mis au point et plus tard sera en montre au Smithsonian Institute

Une nouvelle « arme secrète » est introduite en Amérique du Nord afin de réduire le choc d’ouverture. Jacques Istel et Lew Sanborn déposent un brevet pour leur manche (sleeve) de déploiement

1958

Un jumelage Etats-Unis et Canada a lieu aux championnats nationaux canadiens tenus à Abbotsford en Colombie Britannique

La première passe de bâton a lieu en Amérique du Nord au-dessus d’Abbotsford en CB, effectué par deux américains, Lyle Hoffman et James Pearson

Floyd Martineau de Ste Catharines Ontario représente le Canada aux VI ème championnats mondiaux de parachutisme en Tchécoslovaquie

Une nouveauté est introduite en Amérique du Nord qui améliore l contrôle sous voilure. Jacques Istel dépose un brevet sur la modification de voilure consistant en ayant 3 sections de la voilure avec des coupes en forme de T et deux sections avec coupe pour pouvoir générer une vitesse horizontale et diriger.

1960

Le Canada est représenté aux Vème championnats mondiaux de parachutisme par Daryl Henry, Mike Thouard, Glenn Masterson et Dave Coxall

Le capitaine Joseph Kittinger alors qu’il travaille sur le projet Excelsior établit un record de saut d’altitude de 102800 pieds qui n’est toujours pas battu de nos jours en 2007

1961

Le « Western Canada Parachute Club » formé en 1956 se fusionne avec les « Vancouver Skydiving Club » pour devenir le « Western Canada Sport Parachuting Club » ou WCSPA afin de coordonner les activités et de promouvoir la sécurité parmi les clubs de l’ouest

En France, M. Lemoigne met au point une voilure (de type ascensionnel) avec le sommet inversé pour monter des personnes à partir du sol par traction.

1962

Le WCSPA et le PCC fusionnent pour former une seule association, le « Parachute Club of Canada »

Le magazine, le « Canadian Parachutist » est créé

 

L’équipe masculine canadienne de parachutisme comprenant Daryl Henry, Jim Noble, S.F. Wykeham-Martin, Glenn Read et Floyd Martineau devint la toute première équipe à établir un record international lors d’une compétition avec une moyenne de 1,76 m dans l’épreuve de précision à l’atterrissage en groupe. Ce fut la première année où le Canada envoya une équipe complète qui remporta la 5ème place toute catégorie

L’équipe masculine canadienne de parachutisme remporte la médaille d’or dans l’épreuve de précision à l’atterrissage. Ce fut la première médaille canadienne à des compétitions internationales

Pierre Lemoigne de la France invente le « ParaSail »

1963

Perry Stevens met au point le système de « Stevens Cut Away » (premier système de réserve avec une SOA) sur le système de harnais/conteneur tout dans le dos de la compagnie « Security Parachute Co. », le « Crossbow »

Eddy Grimm établit un record national pour la catégorie Altitude individuelle au-dessus du « Ste Catharines Parachute Club » en sautant de 17500 pieds

1964

Le fabricant Pioneer introduit le « Paracommander » basé sur la voilure de Lemoigne

Domina C. Jalbert conçoit un parachute pour planer en forme d’aile à cellules multiples

Wykeham-Martin, Paul Bouffard, Ray Parker et Richard Wilbur établissent un record de saut en altitude de groupe à 22700 pieds à partir d’un Beech 18 au-dessus de Brockville en Ontario

1965

Rod Pack, un cascadeur, effectua un truc très controversé le premier de l’an. Il fit le premier saut intentionnel sans parachute

Le TWIN OTTER effectue son premier vol

1966

S.F. Wykeham-Martin devient le premier sportif canadien de l’aviation à gagner une médaille individuelle dans une compétition mondiale de parachutisme. Il se place 2ème en précision à l’atterrissage individuelle. L’équipe masculine gagne la médaille d’argent en précision à l’atterrissage en groupe et celle de bronze pour le classement toute catégorie aux VIIIème championnats mondiaux à Leipzig en Allemagne de l’est.

« Irving Industries » introduit l’aile « Rogallo » dans le parachutisme sportif

Steve Snyder commence à travailler sur les problèmes d’ouverture et de décrochage sur les parachutes en forme d’aile.

David Barish innove un parachute qui plane, le premier de la sorte appelé le « Sail wing »

 
1967

Le « Parachute Club of Canada » ou PCC devient le « Canadian Sport Parachuting Association » ou CSPA, une appellation représentant bien mieux l’importance atteinte par la croissance de l’organisation. L’appellation française en est l’ « Association Canadienne du Parachutisme Sportif » ou ACPS

L`ACPS débute son programme de formation des instructeurs

Davis Barish met au point son idée de décollage à partir du sol pour tester son parachute planeur le « Sail Wing »

Bill Hardman d’Abbotsford en Colombie Britannique effectue 100 sauts en une seule journée établissant ainsi un nouveau record mondial pour le plus de sauts en une journée

Tom Cox reçoit le premier prix de l’ACPS pour bons et loyaux services

1968

Steve Snyder développe le « PCR » ou « Pilot Chute Controlled Reefing (System) », rendant ainsi les parachutes à cellules plus pratiques pour le parachutisme sportif

Les travaux de Steve Snyder sur un « Parawing » d’Irvin afin d’améliorer les ouvertures et de résoudre les problèmes de décrochage aboutissent au développement du « Delta II » un parachute de type « Parawing » fabriqué par Irvin

 
1969

Une équipe non officielle des Forces Armées canadienne de parachutisme est formée. Elle comprend de membres du régiment aéroporté qualifié en parachutisme sportif placés sous le commandement d’un officier

Le 21 juin, Bill Hardman et John McGoldrich effectuent chacun 150 sauts en une seule journée établissant ainsi un nouveau record mondial.

Moins de 2 semaines après, Steve Sutton, en Ontario, brise le record mondial en faisant 200 sauts en un jour le 3 juillet

1970

Carol Brand devient la première femme canadienne parachutiste à remporter une médaille en compétition en se plaçant 3ème en toute catégorie. L’équipe masculine gagne les médailles de bronze dans l’épreuve de précision à l’atterrissage en groupe et en toute catégorie

Le premier parachute à cellules est présenté sur le marché sportif. C’est le Paraplane de Paraflite

 

Les Forces armées canadiennes mettent sur pied une équipe officielle « The Canadian Forces Parachute Team »

L’équipe « The Canadian Forces Parachute Team » participent aux championnats militaires mondiaux de parachutisme à Fontainebleau, France et y emporte la médaille d’argent en précision à l’atterrissage en groupe

Helmut Siepmann et Stu Duncan mettent au point le premier parachute complètement canadien, le « Lancer ». C’était une sorte de Paracommander qui fut produit à Bronte, Ontario

Lea Johnson, Ray Landers, Bill Hardman et Dave Adams établissent un record de saut en altitude de nuit à 15 000 pieds à Abbotsford, CB

1971

La première formation en étoile à 10 est réussie au-dessus d’Abbotsford, CB. À cause de la rapidité à laquelle l’intérêt monte pour cette nouvelle discipline du parachutisme, on lui cré un emblème le « Canadian 10 Man Star »

L’équipe « The Canadian Forces Parachute team » devient les
 « Skyhawks »

George Sarson effectue 210 sauts en une journée et établit un nouveau record du plus grand nombre de sauts en 24 heures

Un individu affublé du pseudonyme D.B. Cooper, détourne un avion de ligne, un Boeing 727. Après s’être fait remettre une rançon de 200 000$ et 4 parachutes, il saute du Boeing en parachute avec l’argent quand l’avion survole les Cascade Mountains

1972

Steve Sutton gagne la médaille d’argent en épreuve individuelle de précision à l’atterrissage aux XIème championnats mondiaux de parachutisme tenus à Tahlequah en Okalhoma aux É-U

Le sergent Jean Pierre Blanchet établit un nouveau record à l’aéroport de St Jean Chrysostome situé près de la ville de Québec en faisant 232 sauts en 24 heures

Frank H. Ellis reçoit la médaille de l’ordre du Canada pour bons et loyaux services

1973

Le « Hall of Fame of Parachuting » est fondé

Greg Yarbenet invente le glisseur pour permettre un déploiement plus doux sur le parachute à cellules comprenant une section arrière à une seule épaisseur de tissu, le Volplane

1974

La formation « Ten way speed star » ou étoile de vitesse à 10 est ajoutée en tant que nouvelle épreuve de compétition aux championnats nationaux canadiens de parachutisme

La première coupe du monde en vol relatif est tenue en Afrique du Sud

Durant la construction de la tour du CN à Toronto, un ouvrier, Bill Eustache effectue un saut en SOA à partir d’une grue montée en haut de cette tour. L’ingénieur responsable de la construction malheureusement le congédie car il ne s’agit pas pour lui que ses employés fassent de telles choses

1975

Les premiers championnats mondiaux de parachutisme en vol relatif ont lieu en Allemagne de l’ouest. Le Canada participe avec une équipe en VR4 et en VR10 et se classe 9ème toute catégorie

Jim Handbury innove en rendant disponible sur le marché un parachute de type « Parawing », le « Paradactyl » qui utilise des glisseurs pour l’ouverture. C’était pour l’époque assez audacieux et comparable au  `ramair`de l`époque.

1976

Pierre Forand gagne la médaille de bronze en voltige masculine et se classe 5ème en précision à l’atterrissage masculine. Ces performances lui valent la 2ème place en champion masculin toutes catégories confondues. Ce fut le meilleur classement canadien de tous les temps lors d’une compétition de classe mondiale

Le système de libération à 3 anneaux est mis au point par Bill Booth de la Floride.

Bill Cole établit un record canadien non officiel de saut de nuit à haute altitude en sautant à partir de 30 571 pi au-dessus de l'Aéroport international Pearson le 25 août.

1977

Les seconds championnats mondiaux de vol relatif sont tenus en Australie. Un changement des formations de VR10 et VR4 de vitesse au VR8 et VR4 séquentiels est introduit dans les épreuves

L’équipe canadienne se place première en VR4, 4ème en VR8 et 1ère toute catégorie et donne ainsi au Canada sa première médaille d’or. L’équipe de VR4 est « Terminal Eyes » et celle de VR8 est « Rocky Mountain High » toutes deux d’Abbotsford en Colombie Britannique

Après 22 ans de nomadisme, le bureau de l’ACPS s’installe au Centre de la Fédération des Sports Nationaux à Ottawa

Le magazine « Canadian Parachutist » ou CANPARA reçoit le prix du meilleur journal de Sports de la Fédération Canadienne des Sports

1978

L’ACPS engage Duncan Grant comme coordonnateur technique de programmes pour travailler à temps plein sur la technique, l’entraînement et les programmes de sécurité et autres projets. À travers ses efforts et sa détermination, l’ACPS avec le soutien de l’Association Canadienne des Entraîneurs (ACE), révise et développe les programmes d’entraînement

L’équipe canadienne de parachutisme se place 14ème toute catégorie aux XIVème compétitions mondiales de voltige et de précision à l’atterrissage ayant lieu en Yougoslavie. Pierre Forand y gagne pour le Canada la médaille d’argent en voltige masculine

Paraflite introduit une réserve à cellules, le « Safety Flyer »

La plus grande formation canadienne en chute libre est accomplie à St André Avellin au Québec avec une formation à 24

1979                                            

Les 3ème championnats mondiaux de parachutisme sont tenus en France. 19 pays y sont représentés. L’équipe canadienne se place 1ère en VR4 et 2ème en VR8. Cette équipe canadienne est « Rocky Mountain High » et les capitaines en sont Kelly Dunn pour le VR4 et Mike Zahar pour le VR8

Suite à leur performance extraordinaire, l’équipe « Rocky Mountain High » reçoit le trophée « Dick Ellis Memorial » de la Fédération des Sports du Canada, trophée qui récompense l’équipe canadienne d’amateurs de l’année 1979

Richard A.F. (Buzz) Bennett, le délégué de l’ACPS auprès de la FAI et du CIP est choisi pour être le juge en chef aux XVème championnats mondiaux de parachutisme qui ont lieu en Bulgarie en août 1980

Le système de déploiement assisté par l’instructeur (DAI) est utilisé au Canada pour la première fois

L’ACPS instaure le trophée Glenn R. Masterson pour honorer sa mémoire, lui qui s’est nettement démarqué dans le parachutisme sportif

John Chemello est le premier canadien à recevoir le diplôme Léonard deVinci de la FAI pour services remarquables rendus au parachutisme.

1980

Kathy Cox gagne la médaille d’or en précision à l’atterrissage individuelle aux XVème championnats mondiaux de parachutisme tenus à Kazanlak, Bulgarie. Craig Winning y gagne la médaille d’argent en précision individuelle

Le comité de technique, entraînement et sécurité est scindé en 2 comités : le comité de travail des entraîneurs (CTE) pour l’entraînement et le comité de Technique et sécurité (CT&S) pour les affaires techniques et de sécurité

1981

Les équipes canadiennes « Auspex 8 » et « Auspex 4 » gagnent chacune la médaille d’argent en VR8 et VR4 aux IVème championnats mondiaux de VR à Zephyrhills en Floride. R.A.F. (Buzz) Bennett en était le juge d’épreuve

Mike Zahar participe à la production d’un film de James Bond comme cascadeur dans une séquence filmée

Kathy Fox reçoit le diplôme Paul Tissandier de la FAI pour services rendus au parachutisme et à l’aviation

Rob Laidlaw et Mike Zahar commencent à développer le Programme Assisté en Chute libre (PAC) à Claresholm en Alberta

Le comité de travail des entraîneurs (CTE) introduit les qualifications aux niveaux 1 et 2 pour les entraîneurs en parachutisme en coopération avec le programme national de certification des entraîneurs. C’est une première mondiale.

Rob Laidlaw améliore le système de largage en DAI qui consiste dans le fait que l’instructeur-largueur relâche ou lance l’extracteur plutôt que de le retenir

1982

Buzz Bennett est choisi comme juge en chef aux XVIème championnats mondiaux de parachutisme tenus en Tchécoslovaquie

L’équipe canadienne de précision a l’atterrissage en équipe gagne la médaille d’argent

1983

L’épreuve des formations sous voilure (FSV) est introduite aux championnats nationaux canadiens pour la première fois

Alors que les Vème championnats mondiaux en VR sont tenus en Afrique du Sud, plusieurs nations ne reçoivent pas la permission de leur gouvernement pour y participer. Mike Zahar, Bill Knot et Buzz Bennett organisent une coupe mondiale de VR à Claresholm, Alberta, sanctionnée par la FAI. Douze nations y participent. Les équipes canadiennes « Go » et « Osmose » y gagnent les épreuves de VR4 et VR8 respectivement. Les 4 membres de l’équipe : Mark Vincent, Rob Laidlaw, Daniel Paquette et Gilles Leboeuf se distinguent pour être les seuls canadiens à obtenir une médaille d’or dans ces 2 épreuves tenues à des compétitions internationales

L’équipe canadienne de VR4 « Go » se place première aux championnats nationaux américains de parachutisme

Buzz Bennett est élu premier vice-président du Comité International de Parachutisme

Ted Strong conçoit et met au point le premier équipement pour saut en tandem

1984

Les XVIIème championnats mondiaux de parachutisme sont tenus à Lapalisse en France

À la coupe du monde de parachutisme de vol relatif l’équipe canadienne « Orisse » gagne la médaille d’or en VR4. L’équipe de VR8 « Cyclone » y gagne l’argent

La première coupe du monde de FSV est tenue en Australie. L’équipe canadienne « Staggerwing » y gagne le bronze en épreuve de FSV de rotations ou séquentielle à 4

En reconnaissance de leurs performances en compétition et en remportant la médaille d'or aux championnats mondiaux de parachutisme en France, l'équipe canadienne a reçu le prix canadien pour exploit sportif de la Fédération Canadienne des Sports

Kathy Cox reçoit l’Ordre du Canada pour ses accomplissements en parachutisme

Mike Zahar est un des éléments clé dans la mise au point du système de blocs et ensemble de figures tirées au hasard pour les compétitions de vol relatif, système encore en vigueur aujourd’hui.

Mike Zahar met sur pied le concept d’identification de talents et invente les camps de formation des équipes pour l’entraînement en vol relatif. Rob Laidlaw fut nommé comme responsable pour mettre ce programme sur pied

1985

Les VIème championnats mondiaux de parachutisme ont lieu à Mali Losinj en Yougoslavie. L’équipe canadienne « Dealer’s Choice » gagne la médaille d’argent en VR4 et l’équipe « Fun » remporte celle de bronze en VR8

R.A.F. Buzz Bennett reçoit le diplôme Paul Tissandier pour ses contributions au parachutisme sportif

Mike Zahar reçoit le diplôme Léonard de Vinci pour ses performances répétées en parachutisme de compétition de la FAI

Kathy Fox reçoit le prix Glenn R. Masterson

Le parachutisme est sur la liste des sports de démonstration aux jeux olympiques

Ted Strong développe le ralentisseur/extracteur ou « drogue pilote  chute » pour ralentir les sauts en tandem

1986

Au XVIIème championnats mondiaux de parachutisme en Turquie, R.A.F. (Buzz) Bennett y est nommé juge en chef

Les premiers championnats du monde de formations sous voilure ont lieu

Bev Watson gagne la médaille d’argent en voltige lors de la coupe de l’Adriatique en Voltige et Précision à l’atterrissage à Sienne en Italie

Le poste de « responsable pour signer » est remplacé par ceux de
« vérificateurs de carnet de sauts et d’administrateur de brevet »

Des essais de grande formation à 100 sont organisés à Vancouver pour l’Exposition Internationale mondiale 86 par Tom Piras, Rob Laidlaw et Bob Magee. Plusieurs formations à 99 sont réalisées à Pitt Meadows et même une formation à 100 non officielle

La première formation à 100 officielle est réalisée à Muskogee en Oklahoma

Peu de temps après, le record est brisé par une formation à 120 à Quincy en Illinois organisée par Roger Nelson

1987

Les premiers championnats mondiaux de Paraski sont organisés à Sarajevo en Yougoslavie. Bev Watson y devient championne mondiale de Paraski féminin toute catégorie. Elle remporte aussi la médaille d’or et devient championne en Paraski féminin toute catégorie à la coupe Européenne de Zadar en Yougoslavie également.

Les VIIème championnats mondiaux de vol relatif sont tenus à Igassu Falls au Brésil. Le Canada y est représenté par une équipe en VR4

Le certificat de saut de démonstration (CSD) est créé au Canada

Un nouveau record du monde de la plus grande formation de VR est établi en Belgique avec une formation à 126

1988

Les XIXème championnats mondiaux de parachutisme ont lieu en Suède. Buzz Bennett encore une fois y est choisi comme le juge en chef. Lisa Olsen y gagne l’or en précision à l’atterrissage individuelle

L’ACPS déménage son bureau central hors du centre national des sports à Ottawa pour s’installer dans le sous-sol de Cathy Johnson à Navan Ontario. Ceci a eu comme effet de décentraliser les postes du bureau de l’ACPS mais avec l’espoir de maintenir les bons services pour les membres

Lors de l’ouverture des cérémonies des Jeux Olympiques à Séoul, une démonstration de parachutisme d’importance eut lieu. Mike Zahar, Eileen Vaughan et Neal Houston furent choisis pour être membres de l’équipe internationale de démonstration au stade Olympique

Les 2ème championnats mondiaux de Formation Sous Voilure (FSV) ont lieu en France. L’équipe canadienne « Plaid Jackets » se place 5ème dans l’épreuve de rotation à 4

Une formation de VR à 144 est réussie à Quincy en Illinois ce qui devient le record de la plus grande formation

1989

Les VIIIème championnats mondiaux de VR ont lieu en Espagne et Barry McAuley y est choisi comme juge d’épreuve en VR8

Les IIème championnats mondiaux de Paraski sont tenus en Autriche. Bev Watson y gagne la médaille d’argent dans la catégorie combinée de précision à l’atterrissage et slalom en ski

La coupe du monde de FSV se passe en Indonésie. L’équipe canadienne « Plaid Jackets »y gagne la médaille d’or dans l’épreuve de rotation à 4

Les Règlements Généraux de Sécurité (RGS) sont révisés. Dans la section portant sur la formation des élèves parachutistes, on y ajoute qu’un DDA et une SOA du parachute de secours sont maintenant obligatoires pour les élèves parachutistes

Le fabricant Performance Designs introduit un nouveau parachute le SABRE. Le SABRE deviendra le standard pour les performances des parachutes pour plus d’une décennie

1990

Les XXème championnats mondiaux de parachutisme ont lieu à Bled et Yougoslavie

Buzz Bennett est élu second vice-président du Comité International de Parachutisme (CIP)

Les IIIème championnats mondiaux de FSV ont lieu en Thaïlande. L’équipe canadienne « Plaid Jackets » y gagne le bronze dans l’épreuve de rotation à 4

Le projet canadien de VR en 3 niveaux réintroduit le concept d’identification de talents et de camp de formation en VR

1991

Les IXème championnats mondiaux de VR ont lieu à Lucenec en Tchécoslovaquie. Barry McAuley est nommé juge d’épreuve et Buzz Bennett est choisi comme juge en chef pour l’entraînement de nouveaux juges. L’équipe canadienne « Cold ‘n Ice » établit un nouveau record canadien en accumulant 15 points sur un saut d’épreuve

L’équipe canadienne « Plaid Jackets » se classe en 2ème position dans l’épreuve de rotation à 4 aux championnats américains tenus en Arizona

Les IIIème championnats mondiaux de Paraski ont lieu en Suisse. Glen Derouin y gagne la médaille de bronze dans l’épreuve de slalom

La plus grande formation canadienne de VR est réalisée à Goderich en Ontario avec une formation à 44

Domina C. Jalbert l’inventeur de la voilure à cellules meurt pendant l’été de cause naturelle

L’expression « Travail relatif » est officiellement changée pour « vol relatif » pour être mieux comprise par le public

Sandy Reid de Rigging Innovations développe le harnais articulé

La « Parachute Industry Association » organise son premier symposium international à Orlando en Floride

Kelvin Brundrett perd la vie en essayant de secourir 2 parachutistes. Après la sortie, Brundrett réalise que les 2 parachutes des 2 sauteurs sont mélangés. Il s’en approche et essaie de corriger la situation. En dépit de son courage en essayant de bien faire, il meurt avec les 2 autres parachutistes

1992

Robert Ledoux reçoit le diplôme Paul Tissandier

Kelvin Brundrett reçoit le trophée « Glenn R. Masterson » à titre posthume

Une formation de VR à 100 à 2 points organisée par Tom Piras et Guy Manos est réussie à DeLand en Floride. Il y avait 12 canadiens sur cette formation.

La compagnie « Westway Parachuting Enterprises Inc. » obtient les standards TSO pour son système de conteneur et harnais l’ « Innovator », une première pour un fabricant canadien

Une formation de femmes en VR fut réalisée à Pitt Meadows au mois d’août établissant ainsi un record à 14; en octobre un nouveau record féminin est établi en VR avec une formation à 22, à Newmarket en Ontario

Aux championnats canadiens de parachutisme l’équipe « Cold ‘n Ice » établit un nouveau record canadien en effectuant 16 points en un saut dans l’épreuve de VR4

En octobre également, Guy Manos organise une formation de VR à 200 réussie à Myrtle Beach en Caroline du Sud. Seize canadiens y participaient

1993

Le comité de travail sur l’entraînement (CTE) et le Comité de Technique et Sécurité (CTS) mettent à jour les examens de brevet A et B, 8 années après la dernière révision

Le fabricant « Flying High Manufacturings Ltd » obtient la norme TSO pour son produit, le système de harnais et conteneur le « Sidewinder »

Le CTE publie le nouveau MIP 2A quinze ans après la dernière révision

Barry McAuley est nommé juge en chef aux championnats mondiaux de parachutisme en Eloy en Arizona

Kelvin Brundrett est inscrit à la fondation Carnegie des actes héroïques. La fondation Carnegie des actes héroïques fut mise sur pied pour reconnaître les actions remarquable d’héroïsme de ceux qui risquent leur vie pour secourir ou essayer de secourir la vie de personnes en danger

1996

Brian Germain développe et obtient un brevet pour le système « Airlock » pour voilure à cellules (sorte de valve anti-retour d’air)

Barry McAuley reçoit le diplôme Paul Tissandier

1999 Cathy Johnson est nommée membre honoraire à vie de L’ACPS
2000

Adrian Nicholas saute avec une réplique du parachute imaginé par Léonard de Vinci. Le parachute en question était construit avec une armature en bois, de la grosse toile et des cordes. Le tout pesait environ 187 livres. Adrian s’en décrocha à une altitude suffisante pour lui permettre d’ouvrir un parachute moderne dont il était équipé

Buzz Bennett reçoit le diplôme « Léonard de Vinci »

2001 Barry McAuley obtient le diplôme du Comité International Olympique
2002

Cathy Johnson prend sa retraite après 25 années de bons et loyaux services

Le prix de l’ACPS pour bons et loyaux services est renommé le pris « Cathy Johnson » pour bons et loyaux services

2005

Daniel Preston de Atair Aerospace développe une fermeture magnétique pour tenir clos les rabats des systèmes de parachute (rabats des protège-élévateurs et autres rabats)

Un nouveau record de parachutisme est établi à Perris Valley en Californie avec une formation « Head down » à 53. Dave Brown et Chris Hayes, deux canadiens font partie du record

Un nouveau record mondial féminin est réalisé avec une formation de VR à 151 à Perris Valley en Californie. Les canadiennes : Jean Aitken, Carol Barratt, Monique Careau, Nesta Chapman, Nathalie Gaudreault, Cindy Jardine, Rhonda Joyce et Robin Saunders en font partie

Un nouveau record de la plus grande formation féminine en « Head down » est réalisée par une formation à 18 à Ottawa Illinois. La canadienne Sara Bennett fait partie du record

2006

Jason Moledzki établit un nouveau record de pilotage de voilure en survitesse avec un temps de 2.72 secondes pour parcourir la distance réglementaire de 70 m, à Vienne en Autriche

Un nouveau record de la plus grande formation en VR est établi à Udonthani en Thaïlande avec une formation réussie à 400. Les canadiens participants sont : Richard Bisson, Liam Brennan, Rob Laidlaw, Gilles Leboeuf, Michel Lemay, Daniel Paquette, Mario Prévost, Brian Wnuk et Robert Wright

2007

Jason Moledzki établit encore un nouveau record en pilotage de voilure en survitesse (distance) avec une distance de 150.72 mètres à Longmont au Colorado

Jason Moledzki, encore lui, bat son propre record en pilotage de voilure en survitesse (vitesse) avec un temps de 2.684 secondes pour fracasser encore ce dernier record le lendemain avec un nouveau temps de 2.564 secondes pour le parcours obligatoire de 70 mètres. Cela se passait à Sydney en Australie